Sans évoquer ici ce qui fait le fond du projet de loi HADOPI, j'ai été surpris dans le petit sujet sur INTER, d'entendre une députée de l'UMP (dont je n'ai pu noter le nom, les mains prises par le bol^^).

Celle-ci, qui soutient la coupure internet plutôt que l'amende, disais que l'amende n'étais pas pédagogique. La coupure de l'accès internet sera, selon cette députée, plus pédagogique car les "pirates" seront privés de ce qui les a amener a "pirater".

Or, si l'on considère que pirater n'est pas bien, il faut donc utiliser les procédures que l'on aura dans d'autre délits, en effet je ne sache pas que l'on vide le réservoir d'une voiture en cas d'excés de vitesse avec interdiction de faire le plein pendant 2 à 12 mois.

On pourrais donc qualifier cet argument par une loi du talion électronique, loi du talion qui n'est pas un des outils permettant de sanctionner le justiciable, mais EOLAS le dirait surement mieux que moi s'il ne la déjà fait.

d'où mon questionnement par rapport à l'annonce "pédagogique" : "je t'apprends à respecter la loi par des moyens qui ne sont pas dans l'esprit des lois"